QUESTIONS

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

F.A.Q.

Questions générales :

La trichopigmentation du cuir chevelu est un traitement non chirurgical permettant de masquer l’absence de cheveux dans les zones touchées par la calvitie. Il peut également être utilisé pour camoufler les cicatrices.

Certaines personnes ne sont pas de bons candidats à la greffe de cheveux et choisissent souvent la trichopigmentation pour créer l’illusion d’un crâne rasé ou d’une plus grande densité. La trichopigmentation peut également être utile pour dissimuler une cicatrice de transplantation (FUT) et les petites cicatrices causées par une greffe de cheveux FUE.

Des milliers d’hommes dans le monde ont subi un traitement de trichopigmentation et ont amélioré leur apparence. C’est une technique de plus en plus utilisée car elle est efficace et peu invasive.

Bien entendu, les pigments sont certifiés au niveau européen et ne contiennent pas de métaux lourds ou d’ingrédients dangereux pour la santé. La réglementation européenne est la plus stricte en matière de sécurité.

À l’aide d’une machine, une quantité microscopique de pigment est déposée dans le cuir chevelu, recréant l’apparence du follicule pileux. Des milliers de micro-points créeront un effet naturel de crâne rasé ou une plus grande densité.

En moyenne, une séance dure 2 à 3 heures.

La trichopigmentation, due à la régénération de l’épiderme, aura tendance à s’estomper avec le temps et nécessitera des retouches périodiques.

En fonction du traitement choisi (trichopigmentation temporaire ou permanente), les retouches seront plus ou moins fréquentes.

C’est une question qui nous est souvent posée. Comme indiqué dans le paragraphe précédent, la trichopigmentation a tendance à s’estomper avec le temps, il suffira donc, pour les futures retouches, d’utiliser un pigment de couleur plus douce.

Avec une trichopigmentation à effet rasé, nous recommandons de couper les cheveux toutes les 48 heures. Dans le cas de la tricopigmentation à effet de densité, il n’y a pas de telles limites.

Il est certain qu’il n’y aura qu’une légère rougeur après la séance, qui disparaîtra en 24 heures environ, qu’il n’y aura pas de croûtes ni de marques évidentes et qu’aucun pansement ne sera nécessaire. Nous vous recommandons de porter éventuellement un chapeau propre avec une visière pour couvrir la zone rougie.
Dans la plupart des cas, aucune douleur n’est ressentie pendant la séance. Dans un petit pourcentage de cas, cela peut être gênant mais reste supportable.

La trichopigmentation n’endommage absolument pas les cheveux, car l’aiguille ne pénètre la peau que superficiellement, sans atteindre la racine du cheveu, qui est située beaucoup plus profondément. De nombreux dermatologues et chirurgiens recommandent la trichopigmentation comme solution pour lutter contre la calvitie.

Il n’y a absolument aucun problème à effectuer une tricopigmentation avant une greffe de cheveux.
Si vous souhaitez effectuer un traitement de tricopigmentation après une transplantation de cheveux, nous vous recommandons d’attendre 6 à 8 mois après l’opération.
Dans tous les cas, nous vous recommandons de consulter un médecin.

Certes, nombreuses sont les personnes qui ont abandonné les systèmes prothétiques exigeants pour redevenir libres grâce à la tricopigmentation.
La tricopigmentation est actuellement la solution la plus pratique pour les problèmes d’alopécie areata et d’alopécie universelle.
La tricopigmentation peut également être réalisée sans problème en cas d’amincissement féminin. Bien entendu, la faisabilité sera évaluée au cas par cas.

La consommation d’alcool dans les heures précédant le traitement n’est pas recommandée.

Il est très important de choisir un opérateur ayant des années d’expérience. Les photos et les vidéos vous donneront une idée précise du style adopté par l’opérateur.
En outre, il est important de vérifier que l’opérateur est titulaire du diplôme régional d’hygiène, sans lequel il est illégal d’exercer cette activité.

Tricopigmentation permanente :

Il s’agit d’une tricopigmentation dont l’effet est plus durable que la version temporaire et qui nécessite donc des retouches beaucoup moins fréquentes.

La différence entre la solution permanente et la solution temporaire réside dans le type de pigment utilisé. Dans les deux cas, il s’agit de pigments spécifiques au cuir chevelu, mais dans le cas de la tricopigmentation permanente, nous parlons d’un pigment qui ne peut pas être phagocyté par le corps.

Il s’adresse à tous ceux qui souhaitent une solution durable. Contrairement à la solution temporaire, qui nécessite un renforcement en moyenne tous les 6 mois, la tricopigmentation permanente nécessite des retouches moins fréquentes.

La fréquence des retouches dépend de facteurs subjectifs tels que le type de peau, l’exposition au soleil sans protection solaire, les attentes personnelles du client, etc. Nous pouvons dire qu’en moyenne, des séances de renforcement seront nécessaires tous les 2 à 4 ans.

Avec le temps, elle perd de son intensité et devient de moins en moins visible.

Le pigment perd de son intensité en raison de la régénération continue et naturelle de l’épiderme dans lequel le pigment est déposé, ce qui provoque un éclaircissement constant au fil du temps qui fera que le pigment sera à peine visible.

Absolument pas, grâce à notre technique de « Micro Point Shadow », le traitement ne subira aucune modification au fil des ans. Ce phénomène ne se produit que si des pigments de mauvaise qualité sont utilisés ou si une mauvaise technique est employée.

Le pigment permanent perd de son intensité au fil du temps, s’adaptant parfaitement au vieillissement des cheveux. Lors des séances suivantes, il suffira d’utiliser un pigment de teinte plus douce pour uniformiser la tricopigmentation avec les cheveux gris/blancs.

Certes, le traitement peut être éliminé rapidement avec les lasers de nouvelle génération. Le pigment est éliminé à 100% sans laisser de trace et sans endommager les cheveux et le cuir chevelu.

Tricopigmentation temporaire :

La différence entre la solution permanente et la solution temporaire réside dans le type de pigment utilisé. Dans les deux cas, il s’agit de pigments spécifiques au cuir chevelu, mais dans le cas du temporaire, il s’agit d’un pigment qui peut être phagocyté par notre organisme puis réabsorbé au fil du temps jusqu’à sa disparition.

Nous recommandons la solution temporaire aux personnes qui veulent essayer cette technique, en gardant la possibilité d’avoir une option plus réversible que la solution permanente.

La fréquence des retouches dépend de facteurs subjectifs tels que le type de peau, l’exposition au soleil sans protection solaire, les attentes personnelles du client, etc. Nous pouvons dire qu’en moyenne, des séances de renforcement seront nécessaires tous les 6 mois.

Le traitement aura tendance à disparaître s’il n’est plus retouché. La disparition peut prendre un temps variable d’une personne à l’autre en fonction de divers facteurs tels que le type de peau, la couleur des pigments, l’exposition au soleil, etc.

Oui, le client peut décider en fonction de ses besoins, et peut passer à la solution permanente ou bien continuer avec la solution temporaire.

Bien entendu, personne n’interdit de commencer par une tricopigmentation temporaire, puis de passer à une tricopigmentation permanente. Le résultat sera toujours 100 % naturel

Avez-vous d'autres questions ?

men's ink

VIA DERNA 26

MILAN (MI)

N° DE TVA : 07993910962

CONTACTS

TEL : 366 311 9441

EMAIL : info@mens-ink.com